Political Obligation and Political Dissent

Obligation politique et désobéissance civile. Cet article discute la notion d'obligation politique dans la tradition démocratique libérale et examine si la désobéissance civile pourrait y trouver sa justification. Cette théorie admet le droit de désobéir au gouvernement lorsque celui-ci agi... Ausführliche Beschreibung

1. Person: Ake, Claude
Quelle: in Canadian journal of political science : CJPS Vol. 2, No. 2 (1969), p. 245-255
Weitere Artikel
Format: Online-Artikel
Sprache: English
Veröffentlicht: 1969
Beschreibung: Online-Ressource
Schlagworte: research-article
Online Zugang: Volltext
Volltext
Tags: Hinzufügen
Keine Tags. Fügen Sie den ersten Tag hinzu!
Zusammenfassung: Obligation politique et désobéissance civile. Cet article discute la notion d'obligation politique dans la tradition démocratique libérale et examine si la désobéissance civile pourrait y trouver sa justification. Cette théorie admet le droit de désobéir au gouvernement lorsque celui-ci agit à l'encontre du consensus général, dont la poursuite peut seule commander l'obéissance. L'auteur soutient que les fondements de cette théorie ne font pas que permettre la désobéissance mais qu'ils la postulent. Si, comme le soutient la théorie démocratique libérale, l'obéissance à un gouvernement juste est une partie intégrante dans la façon de satisfaire à nos obligations << naturelles >> envers Dieu et nos concitoyens, alors cette obéissance n'est pas un droit mais un devoir. Pareillement et inversement, ce n'est pas le droit mais le devoir que nous avons de désobéir à un gouvernement injuste, c'est-à-dire à celui qui nous contraint à des actes qui violent nos obligations naturelles. De fait, cette distinction entre le notion de droit et celle d'obligation de désobéir a une importance théorique et pratique. Quand nous disons que Y << doit faire >> telle chose, nous assumons que faire cette chose est impérieux et désirable et si Y ne la fait pas, il encourt le blâme. Mais quand nous disons que Y a le << droit de faire >> une chose, nous exprimons en fait l'opinion que Y a le choix de la faire ou non et s'il ne la fait pas, nous ne l'en blâmons pas. Le droit habilite; le devoir oblige. Notre attitude à l'égard du nazisme illustre bien la portée pratique de cette distinction. En dénonçant et punissant les collaborateurs nazis, nous affirmons que les sujets doivent désobéir au gouvernement injuste et qu'ils ont des obligations qu'il faut respecter même contre l'Etat. Nous n'aurions pas pu condamner les collaborateurs nazis si nous avions considéré qu'ils ont seulement été incapables d'exercer leur droit de résistance.
ISSN: 1744-9324

Ähnliche Einträge

Keine ähnlichen Titel gefunden

Privacy Notice Ask a Librarian New Acquisitions